> Sciences de la vie et de la Terre
S'informer
SVTS'informerDébuter dans le métier > Enseigner dans un nouveau contexte

Enseigner dans un nouveau contexte

L’arrivée et l’installation ...

L’arrivée et l’installation dans un nouvel établissement imposent la découverte des caractéristiques de cet établissement et des élèves, des règles de fonctionnement, des projets et des dispositifs existants mais aussi des équipes pédagogiques. Cet investissement est d’autant plus important qu’il est nécessaire à la cohérence des enseignements et des pratiques au sein de l’équipe de SVT (progressivité des apprentissages, critères et indicateurs d’évaluation), mais également, au-delà de l’équipe de SVT, à votre implication dans l’aide aux élèves (accompagnement éducatif ou accompagnement personnalisée), dans leur orientation, dans la mise en œuvre de la dimension éducative du projet d’établissement…


Nous souhaitons attirer votre attention sur quelques caractéristiques de l’enseignement en général et des SVT en particulier :

  • la nécessité de mettre en œuvre la totalité des programmes, qui fixent, dans un ensemble cohérent, les contenus à enseigner et les compétences à construire à chaque niveau du cursus des élèves.
  • La pratique de démarches de projet et d’investigations scientifiques ainsi que les pratiques d’individualisation favorisant l’autonomie de réflexion des élèves. Ceci implique que l’initiative soit laissée à l’élève, qu’il cherche, sans que le professeur oriente ses recherches (de façon systématique). Cette individualisation permet en outre la mise en œuvre d’une diversification pédagogique.
  • L’utilisation du réel, à privilégier chaque fois que les conditions d’enseignement le permettent, ainsi qu’à un usage raisonné des Tice.
  • La phase de structuration, qui est naturellement l’occasion d’apporter une contribution à la maîtrise, par l’élève, des différentes formes d’expression.


Si vous êtes jeunes professeurs, vous allez poursuivre la construction de votre identité professionnelle, affermir vos pratiques et diversifier les situations pédagogiques que vous proposerez à vos élèves. Il conviendra en particulier, quand la situation le permet, de:

  • Solliciter les représentations initiales des élèves sur un sujet nouvellement abordé et les prendre en compte dans la démarche afin que ceux ci puissent les confronter aux connaissances scientifiques apportées et prendre ainsi conscience de leur bien ou mal fondé.
  • Diversifier les types d’évaluation mises en œuvre, en particulier diagnostique et formatrice. Cette dernière implique l’identification et la communication à la classe des objectifs à atteindre (sous la forme de critères et d’indicateurs d’évaluation ou de réussite – voir le vade-mecum de la compétence 3 « Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique »). Deux stages complémentaires relatifs à l’enseignement et l’évaluation par compétences sont proposés au plan académique de formation disciplinaire.
  • Davantage adapter votre enseignement à la diversité des élèves (aptitudes, difficultés individuelles, rythmes propres de travail) en mettant en œuvre une pédagogie différenciée. Voir le paragraphe correspondant dans les « ressources pour faire la classe – principes généraux » page 12.
  • Davantage exploiter les autres champs disciplinaires, notamment en concevant avec vos collègues des activités interdisciplinaires, en particulier dans les domaines de la santé et de l’environnement. Ces actions peuvent s’inscrire dans le cadre des thèmes de convergence au collège, des TPE et des enseignements d’exploration au lycée, de projets inscrits au projet d’établissement, de l’accompagnement éducatif ou personnalisé. Au collège, toutes les occasions seront saisies pour développer la maîtrise de langue écrite et orale.


Pour vous aider dans tout cela :

  • un référent est mis en place auprès de vous, dans votre établissement. Nommé par votre chef d’établissement, il n’est pas nécessairement un enseignant de votre discipline mais il vous apporte des conseils, vous fait part de son expérience.
  • deux journées de stage, respectivement pour les néo-titulaires 1ère année et les néo-titulaires 2nde année, sont prévues dans le cadre de la formation continue disciplinaire.


Nous aurons l’occasion de nous rencontrer puisque nous passerons l’un ou l’autre pour faire votre connaissance et préciser les attentes institutionnelles. Par la suite, dans toute la mesure du possible l’un de nos chargés de mission viendra vous voir pour analyser avec vous votre façon d’enseigner, pour répondre à vos questions et pour étudier vos besoins.


Nous vous transmettrons les informations disciplinaires, selon le cas, par :
- l’intermédiaire de l’adresse électronique de l’établissement (sous couvert de votre chef d’établissement) ;
- l’adresse du laboratoire de SVT (qu’il convient donc de relever de façon suffisamment fréquente) ;
- votre boîte académique, seule adresse que nous utiliserons pour entrer directement en contact avec vous.

 

Au lycée

La dimension formative et éducative de votre enseignement s'inscrit dans les programmes comme dans l'accompagnement personnalisé.


En classe de seconde, la réforme du lycée s’applique depuis la rentrée 2010. Les nouveaux programmes sont parus au BO n°4 du 29 avril 2010.
Le document « ressource pour la classe » est consultable sur le site d’Accompagnement en Ligne des Programmes de SVT « ALP-SVT », qui le prolonge en lui donnant une dimension plus conviviale et évolutive.
Le programme est conçu pour laisser une très large place à la liberté pédagogique du professeur et/ou de l’équipe disciplinaire. Les thèmes du programme doivent néanmoins être abordés d’une manière suffisamment équilibrée (à minima 25 % de l’horaire annuel pour chacun d’eux), et il convient de s’assurer que les élèves utilisent des méthodes et outils différenciés sur l’ensemble de l’année à l’occasion de travaux de terrain, dissections, observations microscopiques, expérimentations assistées par ordinateur, modélisations, pratiques d’une recherche documentaire en ligne, etc.  Pour ce faire, la construction progressive d’une programmation des méthodes et non seulement des notions s’avère très utile.

Le site Éduscol présente les principales informations relatives à l’organisation de voyages et de sorties (études de terrain, musées…), préconisées dans les programmes.

Des démarches de projet peuvent être mises en œuvre mais c’est surtout en enseignement d’exploration que les élèves développeront leurs compétences dans le cadre de cette démarche, par un travail pluridisciplinaire.
Les programmes et ressources relatifs à ces enseignements sont accessibles sur le site éduscol.
Une formation sur « la démarche de projet du collège au lycée » est proposée au plan académique de formation.

 

En classe de première L et ES, le nouveau programme s'applique à la rentrée 2011. Cet enseignement de sciences prolonge la construction de la représentation globale et cohérente du monde menée en seconde en développant une culture scientifique et citoyenne indispensable dans un monde où l’activité scientifique et le développement technologique imprègnent sa vie quotidienne et les choix de société. L'enseignement étant destiné à des élèves non scientifique, c'est cet aspect culturel qui doit donc être privilégié.

Les grands défis auxquels nos sociétés sont confrontées exigent une approche scientifique et culturelle globale qui nécessite l’apport croisé des différents champs disciplinaires de la chimie, de la physique, des sciences de la Terre et des sciences de la vie. Cet enseignement de sciences ne doit donc pas être considéré comme une simple juxtaposition de deux disciplines.

La dimension plus socio-économique de l’approche en 1ère ES doit être soulignée en saisissant des passerelles possibles avec la géographie et les sciences économiques et sociales.

 

En classe de première et terminale S, il s'agit de poursuivre les trois objectifs de l'enseignement des SVT : construction d’une culture scientifique commune, formation de l’esprit critique et à l’éducation citoyenne et préparation des futures études supérieures.
La préparation des élèves à la poursuite d’étude, en particulier d’études scientifiques, doit être particulièrement développée. En effet, l’obtention du baccalauréat n’est pas un but en soi, c’est un moyen de valider l’acquisition de connaissances et de compétences nécessaires à la suite de ces études.
Pour ce faire, nous devons veiller, en série S, à ce que les thématiques choisies par les élèves pour leurs travaux personnels encadrés,conduisent à une véritable démarche scientifique et, à chaque fois que faire se peut, comportent une réelle part expérimentale.

La préparation les élèves aux différentes épreuves du baccalauréat, y compris à l’épreuve des capacités expérimentales impose une pratique pédagogique aussi concrète que possible. La banque de situations expérimentales ECE est consultable sur le site Éduscol.
Nous rappelons que les fiches telles qu’elles se présentent dans la banque sont des supports d’évaluation certificative et ne peuvent être réinvesties sous leur forme originale dans des activités de travaux pratique dont la finalité est la construction de notions à travers une démarche appropriée.

Une sortie de terrain est souhaitable, tout particulièrement dans le cadre de l’enseignement des sciences de la Terre.

Enfin, beaucoup de points abordés dans le programme se prêtent particulièrement bien à des approfondissements disciplinaires ou, plus encore, à des développements transdisciplinaires. Ces développements transdisciplinaires trouvent naturellement leur place en accompagnement personnalisé, en TPE ...

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace