> Sciences de la vie et de la Terre
S'informer
SVTS'informerDébuter dans le métier > Conception des cours

Conception et mise en oeuvre de son enseignement

Le professeur ne peut créer les conditions nécessaires à l’acquisition de connaissances et de compétences que s’il sait donner du sens :

  • le contenu à transmettre aux élèves pendant un cours, un chapitre, un thème, une année scolaire ;
  • les caractéristiques du public scolaire et la motivation des élèves qui peut s’appuyer sur l’objet d’étude, le support exploité, le type d’activités proposé …


Vous trouverez ci-dessous des précisions et aides pour appliquer les conseils proposés dans le livret guide des contractuels de l’académie d’Orléans-Tours concernant l’enseignement des SVT. Ceux-ci ne sauraient suppléer la formation initiale et continue. Enseigner est un métier qui s’apprend.

1er temps : S'informer pour esquisser des projets

Situer la(les) leçon(s) dans le programme à étudier en définissant ses objectifs à l’aide des textes officiels (et non les manuels, brochures ou sites Internet pour lesquels les auteurs ont dû faire des choix). Cette première étape vise à déterminer et formuler le plus exactement possible ce qu’il est souhaitable de voir appris, compris ou appliqué par les élèves à la fin du cours. Les textes officiels fournissent aussi des pistes pour construire des activités (leurs définitions précises seront l’objet d’une réflexion ultérieure, voir ci-dessous).
Ces textes officiels (programmes et ressources pour la classe) sont disponibles sur Eduscol

Afin que le programme soit couvert de façon équilibrée (même si le début de l’année nécessite plus temps, en particulier en début de cycle), il est nécessaire de se fixer des échéances, des dates butoirs pour les différentes parties du programme. Le résultat obtenu, qui ne suit pas obligatoirement l’ordre du programme officiel, est une programmation annuelle. Des capacités techniques ou méthodologiques peuvent y être inscrites afin de s’assurer que l’ensemble des capacités, notamment expérimentales, seront mobilisées durant l’année scolaire.

S’assurer que l’on maîtrise soi-même les contenus, dans les manuels et sites universitaires, et relever éventuellement les éléments délicats, ceux à ne pas oublier…
Quelques sites :
http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/
http://www.snv.jussieu.fr/vie/
http://acces.inrp.fr/acces/aLaUne

Identifier les démarches et procédés possibles en effectuant des recherches dans les manuels, les guides, les sites académiques…

Prendre connaissance du contexte en identifiant les acquis des élèves (évaluation diagnostique, représentation initiale, consultation du cahier de texte, demande auprès des collègues) et les contraintes liées au matériel disponible dans l’établissement, à l’effectif de la classe ou du groupe, …

 

Vers le haut

2ème temps : Faire des choix pour construire une progression

Il s’agit de formaliser des connaissances, capacités voire attitudes visées et des situations de leur apprentissage. Cette formalisation est indispensable pour être efficace. Faute de cela, le risque est grand de proposer des activités dénuées de sens pour l’élève et/ou sans objectifs de formation cohérent pour le professeur car ne prenant pas en compte la progressivité des apprentissages.

Construire/choisir le(les) problème(s) ou question(s) scientifique(s) qui motiveront la construction des savoirs et la mobilisation de savoir-faire en lien avec le choix d’une démarche.

Construire/choisir une situation déclenchante ou situation de départ, ancrée dans le quotidien des élèves et motivante.

Construire/choisir les activités proposées aux élèves en précisant le matériel nécessaire, les modalités d’organisation du travail (personnel ou en groupe)… Les Techniques de l’Information et de la Communication doivent être travaillées mais il convient néanmoins de privilégier le concret et le réel. Les moyens audiovisuels et multimédias ne sont que des palliatifs à l’observation directe d’élevages, à des cultures en laboratoire, à des observations dans le milieu naturel lors de sorties sur le terrain.

Choisir les contenus et modalités des évaluations
Cf. rubrique Évaluer et remédier

Vers le haut

3ème temps : Finaliser son cours

Les cours s’articulent habituellement sur une alternance entre des temps de travail collectif et des temps de travail individuel ou en groupe. Il est souhaitable de prévoir le temps à consacrer à chacun d’eux même si l’expérience est indispensable pour anticiper correctement cette gestion du temps.

Rédiger le déroulement de la séance et le plan du cours. Le plan du cours, scientifique doit correspondre aux étapes de la démarche de résolution ou démarche explicative suivie c’est-à-dire en premier lieu sur les questions ou problèmes successivement abordés. Les études pratiques seront intégrées au fur et à mesure des besoins de la recherche d’explication.
Prévoir l’introduction, les transitions, la conclusion et les supports de communication nécessaires (transparents, diaporama, vidéogramme…).
La rédaction des bilans permet au professeur de mieux maîtriser les objectifs à atteindre (notions, vocabulaire) mais il est toujours souhaitable que ceux-ci soient rédigés par les élèves eux-mêmes.

Préciser le déroulement des activités (consignes et/ou questions, production écrite demandée), le matériel de laboratoire ou de communication nécessaire (à fournir à l’agent de laboratoire le cas échéant). Prévoir l’organisation de la correction/mutualisation qui doit autant que faire se peut s’appuyer sur les productions des élèves.

Remarques :
Les activités doivent permettre aux élèves de construire des connaissances mais aussi des compétences, ce qui nécessite que les activités proposées laissent une part d’autonomie et d’initiative aux élèves.

Le socle des connaissances et compétences à construire au collège, et les référentiels précisant les exigences sont précisés sur le site éduscol à l’adresse suivante :
http://eduscol.education.fr/cid47869/socle-commun-evaluation.html

La liste des situations expérimentales évaluées lors de l'ECE et les référentiels de ces capacités sont disponibles sur le même site à l’adresse suivante :
http://www.eduscol.education.fr/cid47783/banque-situations-experimentales.html

Au collège comme au lycée, le professeur, libéré de la parole magistrale, profitera de ces temps de travail plus personnel pour observer les élèves, leur apporter une aide personnalisée et éventuellement les évaluer.

Rédiger les fiches techniques ou méthodologiques qui feraient défaut dans le laboratoire.

Prévoir la fin de la séance, le cas échéant les devoirs à préparer, les exercices de réinvestissement, les recherches personnelles…

Vers le haut

Remarques relatives au cahier classeur des élèves

Pour un chapitre donné, le cahier classeur de l’élève comportera toujours le plan du cours, les connaissances exigibles et les diverses activités proposées lors des séquences d’apprentissage.
Il n’est pas nécessaire de séparer la partie « cours » comportant les bilans des connaissances essentielles à retenir et de la partie « activités » mais il est indispensable d’identifier clairement les connaissances à retenir, qui seront les seules à faire l’objet d’une évaluation de restitution/utilisation des connaissances.
Il est souhaitable d’inscrire le problème scientifique à résoudre et le plan du cours au fur et à mesure de son déroulement sur un support visible des élèves durant la totalité de la séance (à ce titre le tableau semble le plus favorable).


Enseigner est un métier qui s’apprend par un aller-retour entre la pratique de son métier et la réflexion autour d’éléments plus théoriques et/ou structurants. La mise en œuvre de son enseignement conduit à une analyse des réussites et des échecs et permet finalement d’ajuster son enseignement.

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace